la ReFeRe

Retour à la page principale

Album n°1 (état des lieux fin février 2001 - rien n'est achevé, rien n'est définitif !)

Au premier plan, l'atelier général (réparations en tous genres de matériels roulants) avec, en arrière, l'atelier annexe (peinture, finitions, remisage...). Une voie de service tortueuse longe ces installations.
Au-dessus, à gauche, la voie de la navette voyageurs, longeant des logements et des ateliers qui surplombent l'ensemble et ferment l'horizon. Ce cheminement emprunte ponts et viaducs.
En bas à droite, un faisceau de voies entre des ateliers installés sous la voie de service et la "grande ligne" au bord du réseau.


Le réseau, vu sur la tranche, dévoilant, sous l'immeuble de gauche, l'espace de deux voies cachées (coulisses ?).
Au-delà du réseau rectangulaire et mobile (sur 6 roulettes), la trémie d'accès à la soupente qui héberge cette reproduction de la ReFeRe. Pour le travail sur la maquette, le travailleur est sur l'échelle de meunier (sur telle ou telle marche selon le point de vue souhaité) et le train roule (sur ses 6 roulettes, pas encore couramment sur ses rails) autour du précipice.


Vue de face, la partie centrale du réseau actuel, reproduction fidèle de la zone du kilomètre 7 de la ReFeRe.
Au centre, l'atelier annexe, mal entretenu, dominant le faisceau de voies du niveau inférieur.


Le photographe s'est rapproché : l'endroit a l'air aussi déglingué de près que de loin...


Un aperçu des conditons de travail particulières des cheminots de la ReFeRe. Derrière le nez du switcher, un enclos surmonté d'un réservoir de gaz sert de décharge à matériaux dangereux. Qui sont là depuis belle lurette et que personne n'ose enlever...

Vers l'Album n°2 (extension), Retour à la page principale