la ReFeRe

Retour à la page principale

Album n°13 (Le poste d'aiguillage)

C'est clair : le poste s'étire en longueur le long du réseau. De place en place, en regard de chaque aiguillage, une commande. L'installation est neuve. Jusqu-là, régnait le tout digital (déplacement des lames avec un doigt). Désormais, la fée élecricité s'en mêle, pour inverser l'alimentation du coeur tandis qu'un système de télécommande à fil sans mémoire actionne l'aiguille.

Le dispositif est classique : un inverseur, avec un fil de laiton enroulé autour de la base du bitonniau, calé à bonne hauteur. Les supports sont en carton, comme le reste. Au-dessus, une zone en pente (papier collé et saupoudré de sciure et de calcaire broyé, plus de la râpure de carton gris) camoufle l'ensemble, du moins aux yeux des visiteurs qui regardent d'avion.

Lesquels aéronautes voient ceci (il ne faisait pas beau, le jour de la photo). Bien peu se doutent de la présence d'un formidable bunker d'aiguillage au-delà d'un fossé sombre (tout en haut de la vue), plus nombreux sont peut-être ceux qui se demandent où est passée la grue.

Un passage en rase-mottes, au risque d'emporter un tuyau, confirme son absence. Deux wagons de service stationnent à son pied : des réparateurs, des déménageurs, des dépeceurs ?

Février 2002

Vers l'Album suivant . Retour à la page principale